Suivi biologique refuges thermiques 2017

Cette étude de certains refuges thermiques confirme que l’acquisition de connaissance des habitats du tacon et du saumon doit se poursuivre. Le constat que les refuges thermiques ne sont pas nécessairement accessibles lors des étiages extrêmes, lorsque les poissons en ont le plus besoin, doit être mieux documenté. Des caractéristiques environnementales difficiles de la rivière Ouelle, à ses contraintes naturelles s’ajoutent les activités anthropiques. Bien que le bassin versant de la rivière Ouelle soit majoritairement boisé où les activités forestières sont réglementées, sa portion avant est très densément agricole. La dévégétalisation des berges de la rivière et de tous ces affluents contribue au réchauffement de l’eau.

Grâce à la Fondation pour la conservation du saumon atlantique, principal partenaire financier et à la participation de collaborateurs dont la Fédération québécoise pour le saumon atlantique et l’Institut national de la recherche scientifique – Centre Eau Terre Environnement, les recherches se poursuivent. En augmentant nos connaissances sur la rivière Ouelle et en tenant compte des recommandations émises, ce n’est pas seulement le saumon qui en bénéficiera, mais tout l’écosystème.

 

Pour consulter le rapport du projet :